Fermer

Le Québec renferme, à lui seul, 3% des réserves mondiales d’eaux douces renouvelables. Des milliers de lacs et de rivières sillonnent son territoire. En 2002, le gouvernement du Québec publiait sa Politique nationale de l’eau qui instaurait une gestion intégrée et concertée de l’eau basée sur une approche territoriale, soit le bassin versant. Ce nouveau modèle de gestion de l’eau mise sur le leadership, la responsabilisation, la coordination et l’imputabilité de l’ensemble des acteurs de l’eau (gestionnaires, producteurs agricoles, industriels, ONG, municipalités, gouvernements, citoyens, etc.).

Au cœur de cette politique se retrouvent les organismes de bassin versant qui regroupent tous les acteurs de l’eau qui doivent élaborer un plan directeur de l’eau pour leur bassin versant, le faire approuver par le gouvernement et le mettre en œuvre par l’entremise de contrats de bassin. Les bases de la gouvernance de l’eau au Québec sont ainsi jetées, mais elles soulèvent plusieurs interrogations.

Le livre Vers une gouvernance de l’eau au Québec fait en quelque sorte un bilan de la situation six ans après l’établissement de la politique de l’eau. Un bilan constructif. En effet, l’objectif principal du livre est de fournir de l’information utile à tous les acteurs de l’eau pour leur permettre de construire ensemble un projet de société assurant la pérennité de l’eau.

Plusieurs auteurs des milieux académique et communautaire ont participé au livre. Ils ont exposé les bases scientifiques du concept de bassin versant, puis les aspects économiques et juridiques de la gestion de l’eau. Ils ont également décrit l’application de la gouvernance de l’eau au Québec et suggéré quelques pistes d’action prometteuses.

Afficher
Politique environnementale et protocoles Approvisionnement et traitement de l’eau Industries de l’eau