Fermer

Un patrimoine coopératif défiguré et dénaturé

Le 19 mars 1999, le XVIIe congrès ouvrait la voie aux transformations majeures qui ont remis en cause les bases coopératives du Mouvement Desjardins.

Que s’est-il passé? Pourquoi ces changements de structures ont-ils été effectués? Quelles étaient les motivations de ceux qui s’en sont faits les promoteurs et qui en sont responsables? Les résultats obtenus traduisent-ils réellement les objectifs qu’ils s’étaient fixés?

Vieux routier de la coopération, l’auteur retrace les faits et gestes des dirigeants de l’époque en portant une attention particulière à l’évaluation de la pertinence et de la justesse des arguments qu’ils ont invoqués pour appuyer leurs propositions de réorganisation. Il compare ensuite ces propositions avec les principes coopératifs, ainsi qu’avec la pensée et l’œuvre d’Alphonse Desjardins.

Le présent ouvrage intéressera toutes les personnes qui ont à cœur la coopération et le Mouvement Desjardins et l’idéal qu’ils représentent. Il les aidera à comprendre comment, sous prétexte d’économie, de rajeunissement et de recherche d’une plus grande souplesse, d’une efficacité accrue et de modernisation, on en est arrivé, à l’occasion du centenaire de cette institution coopérative à caractère privé, à en saboter la nature même, à défigurer ses règles de fonctionnement démocratique et à en déposséder ses propriétaires, c’est-à-dire plus de cinq millions de membres, pratiquement chaque Québécois…

Afficher
Histoire de sociétés, d’entreprises, d’activité Banque Québec